Mes favoris 1

Dans le mille ! Concentrez-vous... et plus rien ne sera impossible


Partager
Partager cette article
Messenger
Whatsapp
Copier le lien
Sauvegarder

Pour être un bon archer, il faut deux bras... Sauf quand on s'appelle Piotr Van Montagu. Lui utilise ses pieds. Et il est tellement doué qu'il a atteint les huitièmes de finale des Jeux paralympiques de Tokyo en 2021. Son secret ? La concentration ! Mais comment fait-il ? Comment entraîner sa concentration ? Autant de questions auxquelles il a répondu avec Olek Kazimirowski, leader de la délégation olympique, lors d'une présentation inspirante organisée au sein du Campus AG.

Piotr Van Montagu ne passe pas inaperçu dans notre tout nouveau Campus AG.Pas parce qu'il n'a pas de bras, mais par la détermination qu'il dégage. On sent qu'il est prêt à repousser ses limites pour atteindre son but. À ses côtés : Olek Kazimirowski, le chef de la délégation belge lors des Jeux paralympiques. Il était aussi là lorsque Piotr a atteint les huitièmes de finale. « À ce niveau, tout le monde a du talent. Ce qui fait la différence, c'est la concentration. Et Piotr en a à revendre », nous confie Olek.

Piotr a toujours été accro au sport. Sa première passion : le football en fauteuil roulant, qu’il a pratiqué à haut niveau pendant 13 ans. Mais pourquoi être passé au tir à l'arc ? « Le Seigneur des Anneaux », dit Piotr. « Ce film m'a donné evie d'essayer. Et cerise sur le gâteau : ça semblait tout bonnement impossible.  Raison de plus pour essayer ! »

Et finalement, l'impossible n'était pas si impossible que ça... En trois ans, il passe de pur novice à athlète paralympique. Rien que ça ! « Le plus important était de trouver un moyen d'attacher l'arc. Un prothésiste m'a fabriqué un harnais à fixer au niveau de la poitrine. Avec ça, j’étais paré. J'ai appris la technique en analysant les vidéos de Matt Stutzman, un champion paralympique. » Il les a regardées des centaines de fois afin de saisir le moindre détail.

« En Belgique, je tire dans la catégorie sans handicap, pour le challenge. » Nous lui demandons s'il n'est pas défavorisé. Sa réponse ne laisse planer aucun doute : « Un adversaire est un adversaire, qu'il ait un handicap ou pas. »

Piotr Van Montagu : Ça semblait tout bonnement impossible. Raison de plus pour essayer !

Existe-t-il un remède miracle qui fait passer de zéro à héros en trois ans ? Ils sourient tous les deux. Si seulement ! Outre un bon encadrement et une belle dose de confiance en soi, la concentration et le focus sont cruciaux.  « Quand vous tirez, vous devez être dans une bulle et faire abstraction de tout ce qui vous entoure. Vous vous concentrez sur vos mouvements et sur votre objectif. »  

Et... dans le mille ! Il est tout à fait possible de développer son sens de la concentration. Ces 5 conseils peuvent vous aider à démarrer.

1. Fixez des objectifs et des délais

Les objectifs personnels vous permettent de garder le cap et de travailler de manière très ciblée. Par exemple, Piotr est déjà en pleine préparation des Jeux paralympiques de Paris en 2024. Il sait parfaitement quels sont ses objectifs pour aujourd'hui, demain, la semaine prochaine et le mois prochain. Il sait aussi parfaitement quel niveau il veut avoir atteint d'ici 2023. Vous aussi, vous pouvez utiliser cette technique. Fixez des objectifs à plusieurs niveaux :

  • ce que vous voulez accomplir aujourd'hui,
  • ce que vous voulez réaliser cette semaine,
  • ce que vous voulez absolument faire ce mois-ci,
  • où vous voulez en être dans un an. 

Les objectifs personnels vous permettent non seulement de rester concentré(e), mais sont aussi une source de motivation. Si vous en réalisez un, vous voulez passer au suivant, pas vrai ? Il est préférable d'opter pour des objectifs SMART : Spécifique, Mesurable, Acceptable, Réaliste et Temporellement défini. Cela ajoute un peu de structure à votre démarche. Il est également important de mesurer vos progrès. Pour garder votre motivation intacte, rien de tel que de vérifier de temps en temps où vous en êtes et si vous vous rapprochez du but.

2. Le multitasking est un leurre

Rédigez un texte tout en envoyant des mails, des messages ou en répondant au téléphone ? Mauvaise idée ! Le multitasking est l'ennemi juré de la concentration. Votre matière grise est programmée pour traiter une tâche à la fois. Le multitasking implique de jongler entre les tâches et, à chaque fois, votre cerveau a besoin de temps pour s’adapter. Il lui faut parfois 10 minutes ! Au final, vous faites un peu de tout, mais un peu moins bien. Privilégiez donc plutôt des blocs durant lesquels vous vous consacrez pleinement à une tâche. Essayez également de toujours avoir un planning pour le lendemain.

3. Gestion du temps et organisation

Bien organiser son temps, c'est crucial. Impossible de se concentrer si vous devez constamment vous demander quelle heure il est ou si vous consultez sans cesse votre agenda pour voir si vous êtes dans les temps. La solution : alterner les blocs consacrés à une tâche en particulier avec des pauses, des moments où vous finalisez les derniers détails. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Olek Kazimirowski, le chef de la délégation paralympique, organise les rencontres avec les médias par blocs.  Les athlètes peuvent alors s'y consacrer pleinement.

L’organisation aussi est primordiale. Si vous ne voyez pas exactement ce que vous devez faire, vous risquez de perdre le fil après deux minutes. Déterminez au préalable le « quoi », le « pourquoi », le « pour qui » et le « quand » de votre mission. Vous éviterez ainsi pas mal de coups d'arrêt.

4. Visualisez

Vous avez un passage à vide ? Vous rencontrez trop d'obstacles ? Évadez-vous un instant. Visualisez comment surmonter ces obstacles pour atteindre votre objectif. Des recherches récentes sur le cerveau ont démontré que la pensée (et donc la visualisation) produit les mêmes instructions mentales que les actions réelles. En d'autres termes, la visualisation a le même effet sur votre cerveau. Si vous vous visualisez en train de tirer une flèche au centre de la cible et que vous essayez ensuite de reproduire cela dans la réalité, votre cerveau reconnaîtra ces actions et vous aurez plus de chances d'y parvenir. À condition, bien entendu, d'aussi travailler sur votre pratique.

5. Maman avait raison

Un environnement de travail organisé et bien rangé permet d'éviter les sources de distraction inutiles. Vous avez prévu une période de concentration ? Débarrassez-vous de votre téléphone ! Mettez-le en mode silencieux et placez-le hors de vue. Vous pourrez alors vous consacrer pleinement à une tâche sans penser à autre chose chaque fois que vous levez le nez. Maman avait donc bien raison d'insister quand elle vous demandait de ranger votre chambre...

Leçons pour le lieu de travail

Pourquoi la concentration est-elle un point crucial pour AG ? Ipek Gebizli, AG Learning & Development : “ Nous vivons dans un monde avec des interférences permanentes (e-mails, notifications, …). Si vous avez la capacité à fixer votre attention sur une tâche sans vous laisser perturber par des stimuli internes et externes vous serez beaucoup plus productif et épargnerez une précieuse énergie mentale tout au long de la journée. Avoir votre attention focalisée sur une tâche particulière vous aidera à atteindre les objectifs fixés et vous aidera à ne plus être distrait par les interférences intempestives.”

Ne demandez pas 'Pourquoi ?',
mais 'Pourquoi pas ?'.

Commencez dès maintenant ! En travaillant chez AG, vous avez la garantie de faire une carrière variée dans une grande organisation à dimension humaine. Des projets inspirants ? Des dossiers complexes ? L’envie d’évoluer en permanence ? Saisissez votre chance !